Quelles sont les trois spécialités les moins pratiquées en dentisterie  ?

  • La parodontie, spécialité de la dentisterie, traite les affections du parodonte et prévient la perte de dents.
  • La pédodontie s'occupe des soins dentaires des enfants en utilisant une approche douce et pédagogique.
  • L'endodontie se concentre sur le traitement des infections de la pulpe dentaire et nécessite une référence du chirurgien-dentiste.

À l’instar de toutes les branches de la médecine, la dentisterie comporte également plusieurs spécialités. Celles-ci se dénombrent à plus d’une dizaine. Si parmi elles, certaines sont bien appréciées des aspirants au métier, d’autres, en particulier trois rebutent les dentistes. Pourtant, ces spécialités ne sont pas complexes ni inutiles. Elles sont tout simplement sous-estimées et méconnues. Il serait donc bien de plus parler d’elles.

  • Auriculothérapie et pathologies bucco-dentaires: Corps, oreilles, dents… la trilogie

La parodontie

Quelles sont les trois spécialités les moins pratiquées en dentisterie  ?

Également dénommée parodontologie, la parodontie désigne la spécialité de la dentisterie s’intéressant au traitement, au diagnostic et à la prévention des affections du parodonte. Ce dernier constitue l’ensemble des tissus qui supportent la dent.

Il faut en réalité comprendre que l’un des composants du parodonte peut se retrouver atteint par des infections. Lorsque celles-ci sont superficielles, on parle de gingivites. Quand elles semblent plus profondes, il est question de parodontites.

Le professionnel le plus qualifié pour soulager de telles affections est le parodontiste ou parodontologueGrâce à son intervention, il est en effet possible d’être épargné de la perte de dents ; sort auquel sont souvent exposés les adultes atteints de parodonpathies.

En quoi consiste l’intervention du parodontiste ?

Un parodontologue agit de diverses manières pour traiter une maladie parodontale. Il peut poser des implants dentaires, effectuer des curetages, greffes de gencive ou d’os.

De plus, il peut effectuer une chirurgie plastique qualifiée de parodontale. L’objectif de toutes ces interventions est que les patients continuent d’avoir des tissus de soutien de la dent toujours esthétiques, fonctionnels et en bonne santé.

FAQ

Qu'est-ce que la parodontie ?

La parodontie est la branche de la médecine dentaire qui s'occupe de l'étude et du traitement des maladies qui affectent les tissus entourant les dents. Ces tissus, appelés gencives, soutiennent les dents et aident à les maintenir en place.

La parodontie vise à prévenir le développement et l'aggravation des maladies parodontales telles que la gingivite et la parodontite. Elle comprend également le diagnostic, le traitement et la gestion des anomalies liées aux tissus parodontaux tels que les saignements des gencives, le déchaussement des dents ou encore l'accumulation de tartre sur les surfaces dentaires.

Quelle est la définition de la parodontie ?

La parodontie est une spécialité dentaire qui se concentre sur les maladies et l'inflammation des tissus de soutien des dents. Les principales pathologies traitées en parodontie sont la gingivite, le saignement des gencives, l'accumulation de plaque et la perte osseuse autour des dents. La prévention et le traitement des affections parodontales comprennent le nettoyage professionnel, les soins locaux (détartrage), l'utilisation de médicaments topiques ou systémiques et, dans certains cas, les interventions chirurgicales.

La prise en charge précoce est essentielle pour empêcher la progression de ces maladies chroniques.

Est-ce que les mutuelles prennent en charge la parodontie ?

Les mutuelles peuvent prendre en charge certains actes de parodontie, mais cela dépend du type de contrat souscrit ainsi que des garanties proposées. Par exemple, certaines mutuelles peuvent couvrir les soins d'hygiène bucco-dentaire et le traitement des maladies parodontales.

En revanche, elles n'interviennent pas toujours pour le remplacement ou la pose de prothèses dentaires ou lorsqu'il s'agit d'une greffe osseuse. Il est donc important de vérifier auprès de sa mutuelle quelles prestations sont prises en charge avant tout acte médical.

La pédodontie

En dentisterie, la pédodontie est la spécialité qui s’intéresse aux soins dentaires des nourrissons, enfants et adolescents. Il faut en effet comprendre que comme les adultes, les tout-petits sont aussi exposés aux problèmes dentaires.

En raison de leur jeune âge, l’intervention au niveau de ces patients demande assez de douceur et de la pédagogie. Ces qualités, le pédodontiste les possède, car il a reçu une formation allant dans ce sens. Il sait donc apaiser les craintes que pourraient avoir les enfants avant l’administration de soins.

Quand consulter un pédodontiste ?

Toutes les situations qui nécessitent chez les adultes d’aller voir un dentiste sont les mêmes dans lesquelles les enfants doivent consulter un pédodontiste. Concrètement, ce professionnel est compétent lorsque le gamin doit recevoir un appareil dentaire ou effectuer une chirurgie au niveau des dents.

Son intervention consiste aussi à traiter les problèmes dentaires comme les caries, les dents cassées, abcès et retards puis à les éviter. Ainsi, vous pouvez par exemple consulter un pédodontiste lorsque vous voulez que votre enfant apprenne à prendre soin de sa santé bucco-dentaire ou que vous ignorez quel est le meilleur dentifrice pour lui.

L’endodontie

La spécialité de dentisterie dénommée endodontie s’intéresse au traitement des affections du péri-apex et de la pulpe, mais aussi à leur diagnostic et prévention. Ce spécialiste peut être sollicité lorsqu’il y a une inflammation ou une infection à l’intérieur de la dent.

Dans ces situations, l’endodontiste intervient de deux manières. Lorsque l’affection se trouve encore à une étape de genèse, le professionnel se charge simplement d’obturer l’espace présent au niveau de la dent infectée ou enflammée après l’avoir retirée puis nettoyée.

Dans le cas où le problème est persistant malgré les soins préalables, l’endodontiste procède à une chirurgie. Celle-ci consiste à retirer les parties infectées suite à une ouverture de la dent concernée. Il s’agit d’une technique qui porte le nom de résection apicale ou d’apicoectomie.

Dans quelles situations consulter un endodontiste ?

Vous ne pouvez pas de votre propre chef prendre un rendez-vous auprès d’un endodontiste, car il vous faut un courrier spécial. Celui-ci doit provenir d’un chirurgien-dentiste. C’est donc à ce dernier de vous rediriger vers un endodontiste après qu’il vous ait examiné.

Toutefois, vous devez savoir qu’il existe des situations précises qui conduisent à un moment donné à une consultation chez un endodontiste. C’est le cas par exemple du fait que vous fassiez régulièrement des traitements dentaires ou ayez une fracture de la dent ou une carie dentaire.

Par ailleurs, notez que même si le problème dentaire le permet, il y a des cas dans lesquels vous ne pouvez pas vous rendre chez un endodontiste. Une telle contre-indication concerne les patients ayant un risque élevé d’endocardite infectieuse (lorsque la pulpe est nécrosée) ou dotés d’une dent avec un insuffisant support parodontal.